Parlons immobilier

Calcul de la plus-value immobilière Parlons immobilier

Plus-value immobilière

Calculer sa plus-value immobilière

Qu'est-ce qu'une plus-value immobilière?

Vous réalisez une plus valus-value immobilière lorsque le prix de vente de votre bien est plus cher que le prix que l’acquisition de ce même bien.

Par prix d’acquisition, on entend :

  • Prix net vendeur
  • Frais d’acquisition (frais de notaire [droits de mutations, rémunération notaire, droits d’enregistrement et de gestion], frais d’agence)
  • Dépenses de construction (hors aide état) ou forfait de 15% du prix d’achat appliqué après 5 années de détention en remplacement des frais réels justifiés par factures

Quand doit-on s'acquitter d'une plus-value immobilière?

Sur une résidence secondaire que l’on possède depuis moins de 22 années. Une résidence secondaire désigne tout logement qui n’est pas votre résidence principale que vous occupez au moins 6 mois dans l’année que vous y soyez propriétaire ou locataire*.

*Le seul cas où vous êtes dédouanés de cette plus-value est le cas où vous êtes

  • Vous êtes locataire de votre résidence principale depuis au moins 4 ans.
  • Vous possédez la résidence secondaire depuis au moins 5 années
  • Vous vous engagez à utiliser le montant de la vente pour l’acquisition d’une résidence principale dans les deux ans.

Comment est calculée cette plus-value?

Exemple

A titre d’exemple, un vendeur réalise une plus-value de 20000€ sur une maison qu’il possède depuis 10 ans

L’impôt est alors calculé sur une plus-value nette de 70% de 20000€ soit sur 14000€ et l’impôt sera de 2660€ (19% de 14000€)

Puis il bénéficie d’un abattement de 8,25%. Il devra alors 17,2% de sa plus-value nette qui est de 18350€ (91.75% de 20000€ et devra s’acquitter au titre de la CSG, CRDS de 3156.2€

Bref, cette plus-value de 20000€ lui coutera 5816.2€

Attention, si la plus-value dépasse les 50 000€, l’état ajoute une surtaxe supplémentaire de 0 à 6% sur les 19% initiaux

C’est le notaire qui se charge de prélever cet impôt qui diminuera de fait la somme d’argent que vous recevez lors de l’acte authentique. Vous ne les redéclarez pas au titre de l’impôt sur le revenu